Chirurgie dorsale mini-invasive

Nos collègues chirurgiens peuvent travailler dans une cavité, comme la cavité thoracique, au moyen d'endoscopes et d'instruments introduits par de petites incisions cutanées. On parle alors de laparoscopie, de thoracoscopie,  des opérations endoscopiques connues dans la cavité abdominale et thoracique.

Malheureusement, ces techniques ne peuvent être utilisées pour la chirurgie dorsale; on ne peut ici que réduire la voie d'accès, et donc l'incision. En effet, plus petite est la plaie et moins le tissu est abîmé, moins le patient souffrira de douleurs postopératoires!!! Il se lèvera, marchera et quittera l'hôpital plus rapidement. Il pourra aussi reprendre le travail plus rapidement.

La première amorce de cette chirurgie dorsale mini-invasive a été la discectomie micro-endoscopique (DME).

Cette technique consiste à diviser progressivement les masses musculaires dorsales au moyen de dilatateurs de diamètre croissant,de manière à créer un canal de travail, un tube, jusqu'à la vertèbre. L'opération s'effectue ensuite comme une intervention classique.

L'incision cutanée est cependant plus petite et le muscle moins abîmé.

Le même principe est appliqué pour l'arthrodèse lombaire. Il s'agit ici de fixer deux vertèbres au moyen de vis: on insère entre les vertèbres une ‘cage' avec de l'os qui va s'enraciner dans les vertèbres pour qu'elles forment un bloc.

Cette technique ne nécessite plus de grande incision cutanée, de sorte que le rétablissement postopératoire se déroule plus rapidement !

Ci-dessus l'incision classique : les muscles doivent être écartés et éloignés l'un de l'autre, ce qui donne lieu à des douleurs importantes.

Ci-dessus, les deux manchons par lesquels on opère: de petites incisions et peu de dégâts musculaires !!

Les vis sont également introduites dans les vertèbres par de petites incisions de la peau

« précédent

 

Prenez un rendez-vous en ligne

Via le lien ci-dessous vous pouvez prendre un rendez-vous.

Réservez votre rendez-vous